Ma petite entreprise sur le Web

Internet pour les TPE, PME, associations, indépendants, artistes, et petites structures.

17 avril 2013
de Fred Reillier
0 Commentaires

Les trois étapes de votre présence en ligne

pme_escalier_conversionLe thème principal de ce blog est de vous aider à comprendre le pourquoi et le comment d’une présence sur Internet. La présence sur Internet, c’est bien plus large qu’un simple site Web : il s’agit d’un ensemble d’activités destinées à tirer parti de ce média, et à obtenir des résultats.

Le processus est complexe, mais la démarche, elle, est plutôt simple. On peut la schématiser en trois étapes :

  1. Sens
  2. Trafic
  3. Conversion
  4. Lire la suite →

15 avril 2013
de Fred Reillier
6 commentaires

Faut-il vous lancer dans le e-commerce ?

pme_shoppingPar pitié, ne vous lancez pas dans le commerce en ligne !

Il y a quelques semaines, j’ai lu un article très convaincant sur le blog valvert.net. Le titre ? Ne vous lancez pas dans le commerce en ligne par pitié !

Si vous avez un projet de boutique en ligne, il faut absolument lire cet article.

Lire la suite →

12 avril 2013
de Fred Reillier
Un commentaire

L’Internet mobile, c’est maintenant, même pour les TPE

pme_mobile

Petit écran, grand site.

Hier, je déjeunais avec une cliente pour parler de la future version de son site Web. Parmi les sujets abordés : une version pour smartphone. En effet le site, que j’ai réalisé l’été dernier fonctionne très bien sur tablette, mais n’a pas été optimisé pour téléphone mobile.

J’avais pourtant proposé cette option à l’époque, mais la priorité était de réaliser un très joli site, et nous avions laissé de côté cet aspect, moins urgent.

Après ce déjeuner, en rentrant au bureau, je suis allé consulter les statistiques du site en question. Constat : les terminaux mobiles représentent 23% du trafic du site, et parmi eux, les tablettes et les smartphones se trouvent à égalité. Ce sont donc près de 12% des visiteurs du site qui arrivent avec leur iPhone, et ont bien du mal à consulter le site. 12% d’occasions perdues.

Lire la suite →

9 avril 2013
de Fred Reillier
0 Commentaires

Le crédit d’impôt pour la compétitivité est maintenant ouvert aux TPE

cice-oseoUne nouvelle publiée jeudi dernier sur le site de l’OSEO, qui réjouira tous ceux d’entre vous qui s’intéressent au dispositif : alors que le Crédit d’impôt pour la compétitivité était jusqu’alors réservé aux entreprises pour lesquelles le montant de ce financement était supérieur à 25 000 Euros, il a été décidé de l’élargir à toutes les structures.

Les équipes d’OSEO ont travaillé à la mise en place d’une procédure simplifiée, permettant dorénavant à toutes les entreprises de recevoir dès cette année 85 % du montant de leur CICE remboursable par l’État en 2014. OSEO recrutera à cette fin des équipes supplémentaires en intérim et développe déjà un système d’information dédié. Le dispositif sera définitivement mis en place à compter du vendredi 5 avril 2013.

Etes-vous concerné ? Cela peut-il vous intéresser ? Pour tout savoir et pour déposer votre demande de financement :  cice-oseo.fr.

Petit commentaire au passage de cette information : on lit partout que le dispositif rencontre un grand succès, et en même temps, d’après une étude réalisée par le cabinet Hisséo à la demande de la CGPME Pays de la Loire, 71 % des entreprises du Grand Ouest (235 entreprises interrogées) déclarent être mal informées sur les dispositifs de soutien mis à leur disposition en termes d’innovation et ne savent pas si elles peuvent en bénéficier.

En somme : des trésors d’ingéniosité sont dépensés pour aider les PME et TPE, mais beaucoup de patrons de PME ont pour premier souci de satisfaire leurs clients, payer leurs charges, atteindre leurs objectifs. Ils ont autre chose à faire que se documenter sur des dispositifs complexes, et autre chose à faire que remplir des dossiers, postuler, se porter candidats à des dispositifs dont ils ne sont pas certains de pouvoir profiter en fin de compte.

Résultat : ils se débrouillent tous seuls et passent parfois à côté de belles opportunités. La première chose que je leur recommanderais est de visiter le site de l’oseo www.oseo.fr.

Pour en savoir plus sur l’étude : 

5 avril 2013
de Fred Reillier
0 Commentaires

Qu’écrire sur votre site Web ? La liste des meilleures idées

Je viens de tomber sur un article du Search Engine Journal vraiment excellent, qui va m’épargner deux heures de travail et qui ne peut qu’être utile à ceux qui prendront le temps de le lire… et de le mettre en oeuvre.

Ce que j’aime dans cet article, ça n’est pas le titre: 20 Content Marketing Tips to Boost Traffic, Engagement and Sales. C’est le genre de titre à la noix qu’on voit partout sur les blogs depuis 2 ou 3 ans. Ca m’énerve. Mais bon, ceci est une autre histoire.

Ce qui compte, c’est que cet article est très complet. Vous y trouverez 20 suggestions qui sont presque exactement celles que je vous aurais données si j’avais voulu écrire un article similaire, avec des explications, des chiffres, des petits conseils utiles.

Lire la suite →

4 avril 2013
de Fred Reillier
0 Commentaires

Le coworking, est-ce pour vous ?

La solitude du chef d’entreprise ? Les longues journées de l’indépendant qui travaille à domicile et a toutes les peines du monde à se concentrer ? Les tarifs prohibitifs des bureaux dans certaines villes ? Autant de bonnes raisons d’avoir recours au coworking.

L’idée est simple : il s’agit d’un espace de bureaux partagés, où TPE et indépendants, exerçant des activités différentes, se retrouvent pour travailler.

Mais les raisons pour lesquelles ce type d’espace est appelé à se développer sont plus profondes : l’augmentation du nombre de « travailleurs du savoir »,  le nomadisme rendu possible par l’utilisation des nouvelles technologies, la possibilité d’avoir un bureau « presque sans papiers », l’intérêt évident à rencontrer des gens qui se trouvent dans la même situation… Il existe des formules plus ou moins souples pour le coworking, des organisations plus ou moins originales, mais dans tous les cas, on sort de la conception traditionnelle du travail.

Moi-même, je me suis installé en octobre dernier  au Dojo, près de la place de la République à Paris, car je souhaitais créer ma petite équipe dans un environnement plus riche que le classique et sempiternel bureau.

Les avantages : salles de réunion, café, Internet qui marche, pas de ménage à faire, une grosse cinquantaine de postes occupés par des gens intéressants, des apéros et petits déjeuners réguliers pour se rencontrer (je n’en profite pas assez)…

L’inconvénient : on est en open space, et pour ne pas déranges les autres en cas de coup de téléphone, on sort dans la rue ou on part s’installer dans l’espace commun. A la longue, ça peut devenir un problème, mais l’endroit est idéal pour mes projets.

Les outils indispensables : un calendrier partagé pour les réservations de salle, une newsletter pour annoncer les événements du Dojo. Et pour mon équipe, des comptes Gmail et  Dropbox pour échanger et partager nos fichiers.

Le supplément Campus du Monde consacre un dossier très bien fait à ce type d’organisation. A consulter ci-dessous.

Lire la suite →

3 avril 2013
de Fred Reillier
0 Commentaires

Un bon livre sur le Web pour les créateurs d’entreprise


J’avais ce bouquin quelque part sur une étagère depuis quelques mois, je l’avais feuilleté puis reposé. J’en avais un bon souvenir.

Depuis la création de ce blog, je m’étais mis à sa recherche, et je l’ai retrouvé hier. « Createurs d’entreprise, optimisez votre développement grâce au Web » est une très bonne lecture. Publié chez Dunod, le livre date un peu (2011), mais ses conseils sont vraiment pertinents. Il n’y a quasiment pas une ligne que je ne pourrais pas reprendre sur ce blog.

Il ne fera pas de vous un expert,  mais il vous donnera une vision d’ensemble de la démarche à adopter pour réussir votre projet Web. J’apprécie en particulier :

  • L’approche pédagogique et progressive;
  • la réflexion très bien menée sur la configuration du dispositif Web dont vous avez besoin, et sur les résultats que vous pouvez attendre de chacune des configurations : Un site web simple ou complexe ? Un blog ? Une boutique ? Quel usage des réseaux sociaux ?
  • les chapitres sur les ingrédients du succès et la logique de la démarche, bien que courts, sont très clairs : développer le trafic, convertir les visiteurs en clients, évaluer la performance et la rentabilité, maîtriser sa réputation;
  • les interviews, qui permettent d’avoir un aperçu de l’expérience de ceux qui vous ont précédé;
  • le refus des recettes miracles, des mirages et autres modes qu’on trouve sur le Web comme partout.

Bref, une très bonne introduction aux clés de la réussite pour les indépendants et créateurs d’entreprise qui, n’y connaissant pas grand chose, ont envie d’avoir une vue d’ensemble de la question sans attendre que j’aie moi-même rédigé l’e-book qui est en train de mûrir dans ma tête 🙂

29 mars 2013
de Fred Reillier
0 Commentaires

Rédaction de contenus ou achat de mots-clés ? Petit calcul de rentabilité (Episode 2)

Dans la première partie de cet article, nous avons vu qu’il est plus intéressant à long terme d’investir dans la création de contenus que dans l’achat de mots-clés. Nous avons comparé deux petites opérations d’un budget inférieur à 1 500 Euros, censées rapporter 500 pages vues supplémentaires.

Aujourd’hui, nous passons à la question suivante : combien ça rapporte, tout ça ? A quoi ça va me servir d’avoir 500 pages vues de plus ? Cela paraît très peu…

Premier élément de réponse : mon exemple est celui d’un site minuscule. Pour un site plus important et mieux référencé, les résultats sont bien plus importants.

Second élément de réponse : puisque l’exemple précédent est basé sur mon propre site, je sais qu’au cours de l’année 2012 il m’a apporté trois clients, et en totalisant les chiffres d’affaires réalisés avec ces clients j’arrive à une somme de 20 000 Euros. L’apport de mon site ne se résume pas à ces trois clients. D’autres clients anciens y trouvent des infos, me félicitent quand je parle de mes nouveaux projets : je sais qu’ils reviennent de temps en temps sur mon site et que ça leur rappelle que j’existe… Mais simplifions : 20 000 Euros de chiffre d’affaires.

Petit calcul de rentabilité :

  • 500 pages vues par semaine (je réintègre les vues de la page d’accueil, qui contribuent autant que les autres à « convaincre » mes clients) génèrent 20 000 Euros de chiffre d’affaires par an, soit 384 Euros par semaine.
  • Donc une page vue génère en probabilité 384/500 = 76 centimes d’Euros

Résultat : pour amortir mon investissement de 1 200 Euros consacré à la création de 10 pages supplémentaires, il me faut 1580 pages vues supplémentaires (1580*0,76 = 1200).

Il me faut donc 35,11 semaines pour amortir mon investissement (1580/45 = 35,11),  et ceci dans l’hypothèse où mes nouvelles pages ont la même « force de conviction » que les précédentes. Au delà de 35 semaines, mes pages commencent à me rapporter de l’argent. Et ceci tant qu’elles se trouvent en ligne sur votre site.

Encore une fois :

  •  j’ai pris un exemple plutôt défavorable à ma démonstration (mon site n’est pas du tout optimisé, je n’ai pas pris le temps de travailler dessus),
  • j’ai réintégré la page d’accueil à mon calcul d’aujourd’hui alors que je l’avais écartée hier.
  • Bref : tout cela est vraiment un calcul rapide fait sur une nappe en papier

Et malgré cela j’arrive à la conclusion qu’investir 1 200 Euros pour créer 10 pages sur mon site Web serait un investissement rentable en 8 mois maximum, toutes choses égales par ailleurs.

Evidemment, mon site n’est qu’un cas particulier. Mes prestations sont cherchées par peu de monde (d’où un trafic modéré), mais elles se vendent plutôt cher. Du coup une page vue me rapporte beaucoup.

Si vous vendez des objets qui coûtent quelques dizaines d’Euros, le calcul ne sera pas le même. Mais la démarche reste utilisable. Et la logique selon laquelle le contenu est un investissement rentable reste vraie.

Prochainement, nous nous pencherons sur les moyens de rendre cet investissement encore plus efficace… Parce que le secret d’un site réussi, ça n’est pas tant le nombre de visiteurs que le taux de transformation. Mais ceci est une autre histoire…

28 mars 2013
de Fred Reillier
0 Commentaires

PME et Brand content, article sur le site marketing-professionnel.fr

Pour prolonger mon article sur l’intérêt d’investir dans les contenus, un article plutôt bien fait dans marketing-professionnel.fr sur l’intérêt de créer du Brand Content. Ce sont des marketeurs, ils jargonnent un peu, moi j’appelle ça contenu mais on parle exactement de la même chose.

Une petite citation pour vous donner envie :

Les PME poursuivent des objectifs de notoriété, de confiance, de connaissance et d’affirmation de leur légitimité sur leur secteur (renforcement du positionnement concurrentiel) pour mettre en avant leur expertise en direction de leurs publics sur des marchés souvent saturés. Le brand content est donc un outil de différenciation fortement apporteur de valeur.

Lire l’article : PME et brand content

 

 

28 mars 2013
de Fred Reillier
0 Commentaires

« Google pour les pros », vous connaissez ?

pme_Google_pour_les_prosJe viens de découvrir, en lisant l’excellent site Frenchweb, l’existence d’un programme « Google pour les pros » qui me semble être une excellente initiative. En quelques mots :

  • On constate que les TPE-PME françaises ne sont pas très présentes sur le Web;
  • Pourtant la France a une population d’internautes plutôt avancée;
  • Et toutes les études montrent que les TPE qui ont une présence sur Internet ont une plus forte croissance et exportent plus;
  • Donc Google a décidé de lancer une initiative de sensibilisation.
  • Après un test concluant en région PACA en partenariat avec la CCI Marseille-Provence, c’est avec la CCI de Lille que Google démarre l’opération nationale.
  • L’opération consiste en un entretien avec un « coach » qui explique aux patrons de PME qui acceptent de les reçevoir les bénéfices qu’ils peuvent tirer d’Internet, et les aide à mettre en place une présence gratuite (sur des outils comme Google Maps ou Google Addresse).

Voilà pour l’essentiel. Moi, j’applaudis.

Pour en savoir plus : 

 

%d blogueurs aiment cette page :